Revues de concerts pour l'année 2011

30 septembre 2011
Saga au Théâtre Hector Charland à L'Assomption
- Par Robert Dansereau, 09/30/11
Une soirée fantastique de musique mercredi dernier alors que la formation canadienne Saga faisait vibrer les murs du Théâtre Hector Charland à L'Assomption. Après avoir contourné les nombreux cônes oranges sur le chemin tortueux, J'ai fait un arrêt à l'excellent Bistro L'ange Cornu pour le souper comme j'ai l'habitude de le faire, et j'y ai rencontré l'équipe entière de Saga qui finissaient un bon repas et relaxaient quelque peu avant de retourner au Théâtre.

La première partie de la soirée fut assurée par le groupe montréalais JellyFiche, offrant ce qu'ils décrivaient comme un spectacle semi-acoustique. Les quatre membres présents avaient réarrangé leur setup: le batteur n'avait qu'une seule cymbale, un hi-hat et était assis sur un beat box, et le chanteur doublait aussi comme bassiste. Ils ont interprété quelques pièces de leur premier album, mais surtout du tout nouveau matériel de leur album récemment lancé, Symbiose. Une parfaite introduction à la soirée pour attiser l'énergie de l'audience.

Puis place au retour québécois tant attendu de Saga, marquant aussi le retour du chanteur original Michael Sadler. Le groupe nous a offert près de deux heures de leur splendide rock progressif symphonique et mélodieux, carburant aux claviers et à la guitare. L'audience était intensément saisfaite et l'atmosphère était euphorique.

La liste des pièces choisies comprenait pami bien d'autres
On The Loose, Times Up, The Flyer, Humble Stance, Follow Me, The Perfectionist, You're Not Alone, How Long, Don't Be Late, Scratching The Surface, et ils offrèrent pour le rappel une interprétation dynamique de Wind Him Up. Un concert généreux avec un niveau d'énergie incroyable avec une suite de pièces qui saurait satisfaire tout fan de Saga! Les musiciens étaient au sommet de leur forme, l'un de ces rares groupes qui ont su garder leur virtuosité et leur entousiasme à un très haut niveau même après plus de 3 décennies.

Brian Doerner était formidable à la batterie, et accompagné de Jim Crichton à la basse, offraient une section de rythme impeccable, Ian Crichton était fracassant avec ses refrains de guitare enflammés et ses contrepoints époustouflants, et Jim Gilmour se méritait avec grande assurance sa réputation de magicien du clavier. et que dire de Michael Sadler, la voix et l'âme charismatique de Saga, cette dynamo humaine incroyable n'a rien perdu de sa voix magnifique et de sa resplendissante présence sur scène! Il était touché par l'accueil chaleureux de la foule, qui le félicitait de son retour avec grand enthousiasme. Le critique Mattias Noren du Dutch Progressive Rock Page décrit Michael avec éloquence: «Michael Sadler a non seulement une voix extraordinaire, il est aussi extraordinaire sur scène et a le talent de divertir et communiquer avec la foule de façon magnifique.»

Jim Gilmour nous présenta la pleine version de
Scratching the Surface, qui n'avait été jouée qu'en version acoustique au cours des dernières années. Quelques moments humoristiques alors que Michael Sadler faisait chanter le refrain de You're Not Alone à la foule. Le son en général était très bon, quoique certains passages de Ian à la guitare écrasait tous les autres instruments, et les claviers de Jim Gilmour étaient parfois inaudibles, parfois trop intenses.

Merci au Théâtre Hector Charland pour la gentille invitation à cette prestation, et un gros merci aux amis de Jelly Fiche et Saga pour cette belle soirée divertissante!


24 septembre 2011
Mikey Heppner joue Zappa et Mahogany Frog
au festival PopMontréal

Par Robert Dansereau 09/24/11
Quelle formidable performance hier au spectacle de Mikey Heppner does Zappa accompagné en première partie par l'excellent Mahogany Frog, qui ont su brasser la cabane dans la plus étranges des salles de spectacle... Le Cinéma L'Amour. Anciennement une salle populaire appelée Cinéma Hollywood il y a de cela bien des décennies, cette salle est maintenant réservée aux films adultes depuis les 30 dernières années... Ah si ces sièges pouvaient parler!

La foule dans la salle était surprenante, plus d'une centaine de personnes étaient au rendez-vous, démontrant qu'il y a encore beaucoup d'amour et de respect pour le génie musical qu'était Frank Zappa. Le groupe de Winnipeg Mahogany Frog monta sur scène vers 23h40 pour offrir une courte mais délicieuse prestation, se concentrant surtout sur leur nouveau matériel de leur prochain album, en plus d'une pièce de leur excellent CD
DO5. Toujours précis comme un fin mouvement suisse, ces fantastiques jeunes multi-instrumentalistes ont présenté un spectacle énergique, éclectique et d'un synchronisme époustouflant, comme s'il avait été fait sur mesure pour les nombreux fans de Zappa dans la salle. À la fin de leur set de 35 minutes, ils ont eu droit à une chaleureuse ovation de la part de l'audience bien réchauffée.

Mahogany Frog est composé de Jesse Warkentin aux guitares et claviers, Graham Epp aux guitares, claviers et trompette, Scott Ellenberger à la basse et à la trompette et Andy Rudolph à la batterie, percussions et effets électroniques. Leur trois albums populaires,
VS Mabus, In Blue et DO5, sont de véritable joyaux du genre prog/alt rock/fusion instrumental, et sont disponibles en format CD et aussi en quantité limitée sur LPs en vinyle, items de collection uniques!

Puis place au programme principal de la soirée, l'hommage à Zappa
par Mikey Heppner et son band, mettant en vedette l'inimitable Mikey Heppner (Priestess, Uncle Bad Touch) aux guitares, chant et paillettes, Jeremy MacCuish (Parlovr) à la batterie, Steve Ludvik (Caroline Glass Band) à la basse, Dave Lines (A Devil's Din, Caroline Glass Band) aux claviers et Chucky Doucet (A Devil's Din) aux guitares.

La foule enthousiaste a applaudi chaleureusement entre chaque pièce, et nombreux étaient ceux qui dansaient ou se dandinaient sur les côtés et dans l'allée centrale. Le groupe a débuté avec une interprétation flamboyante de Peaches in Regalia suivi de versions fidèles de Muffin Man, Don't Eat that Yellow Snow, Chunga's Revenge, Tell Me You Love Me, Magdalene et bien d'autres.

La duo de guitare était particulièrement efficace, déferlant un tsunami implacable de classiques de Zappa sur la foule euphorique, le tout accompagné d'animations "claymation" captivantes et un peu sinistres, sur le grand écran derrière le groupe. À mi-chemin lors du spectacle, un malheureux incident de snare drum perforé a interrompu le spectacle pendant quelques secondes, mais n'ayez crainte, Andy Rudolph de Mahogany Frog à la rescousse alors qu'il a été chercher rapidement son snare dans la camionnette du groupe pour que la prestation puisse reprendre son cours. Mikey remercia le quatuor manitobain qui se mérita une autre salve chaleureuse d'applaudissements.

Une belle soirée et un hommage des plus respectueux à la mémoire du grand Frank Zappa, peu importe ce que Gail Zappa en pense! Un gros merci à PopMontréal pour cette belle soirée aux accents progressifs, et deux fois bravo aux deux formations, qui ont réussi à nous offrir un divertissement de qualité exceptionnelle!


10 mai 2011
Asia à Montréal: une revue
Par Robert Dansereau
Près de 20 ans après leur dernière prestation à Montréal, j'ai enfin eu le plaisir d'assister au retour de l'un des premiers supergroupes de rock progressif, Asia, mettant en vedette tous les musiciens originaux avec
le bassiste/vocaliste John Wetton (UK et King Crimson), le batteur Carl Palmer (ELP), le guitariste Steve Howe (Yes), et le claviériste Geoff Downes (Yes, Buggles).

Le Métropolis était bien rempli, avec la mezzanine complète en plus d'une bonne partie du balcon. Un peu après 20h, le groupe monta sur scène. Pour ceux qui croient que Asia n'est qu'une réunion nostalgique, vous ne pouvez pas être plus erroné! C'était un concert véritablement extraordinaire, par un groupe de musiciens qui sont parmi les meilleurs au monde dans leurs domaines respectifs, et leur nouveau matériel est des plus raifraîchissants et captivants. Non seulement ont-ils joué tous les classiques et favoris des fans, mais ils leur ont offert une prestation énergique et intense, avec de la belle nouvelle musique du groupe.

La soirée a été divisée en deux sets avec une pause de 20 minutes. La liste des pièces couvrait une variété de compositions depuis l'album éponyme
Asia, Alpha, Astra, Phoenix et leur plus récent, Omega, incluant I Believe, Only Time Will Tell, Holy War, Don't Cry, The Smile Has Left Your Eyes, Extraordinary Life, The Heat Goes On, Sole Survivor, et pour le rappel, ils ont offert Go, terminant la soirée avec leur méga-succès Heat Of The Moment.

En premier, John Wetton m'a tout simplement époustouflé! C'est fantastique comment sa voix est toujours aussi magnifique après toutes ces années, et sa présence sur scène est aussi dynamique et infatiguable que jamais! Jouant sur une basse Zon, il a fait vibrer les murs du Métropolis de la première à la dernière note, et a même chanté la première portion de Don't Cry a cappella! Le magicien des claviers Jeff Downes nous a offert des harmonies mélodieuses et enlevantes. Entouré d'un mur de synthétiseurs, il est vraiment l'un des grands claviéristes du rock progressif. Steve Howe était parfait, chaque note méticuleusement jouée avec grande dextérité, il nous a offert un bref solo acoustique de pièces de Yes pendant le premier set. Et Carl Palmer, plus énergique que jamais, un batteur phénoménal, et encore plus dans le contexte du matériel contemporain du groupe. Il est l'un des batteurs les plus divertissants à voir et à entendre, j'attendait avec impatience son solo à la fin de The Heat Goes On, car c'est un pur plaisir de le voir jouer!

Visitez notre album photo de Asia, ces images gracieuseté de notre bon ami Réjean Lafortune.


20 mars 2011
Close To The Edge au Il Motore: Une revue
J'ai assisté le vendredi 18 mars dernier au tout premier concert du groupe Close to the Edge depuis le grand changement de personnel au sein de la formation, incluant le départ du chanteur Benoit David pour des raisons bien évidentes! Le club Il Motore sur Jean-Talon était rempli à capacité pour l'occasion, à mon grand plaisir. Les nouveaux membres Clément Larose aux guitares et Charles Fortin au chant, anciennement du groupe hommage Relayers, étaient réunis à nouveau avec leur ancien collègue de Relayers, Simon Mercure aux claviers et au chant, qui a joint CTTE en 2007. Le trio complémentait les deux membres originaux de CTTE, Richard Lanthier à la basse et au chant et Pierre Dragon à la batterie.

C'était avec beaucoup d'anticipation que j'assistait à ce concert, un grand vide à remplir pour les nouveaux membres et de grandes attentes de ma part. Je ne fut pas déçu! Le groupe a toujours été exceptionnel côté talent et cette nouvelle formation se démarque de façon brillante!

Le concert a commençé un peu après 21h au grand enthousiasme de la foule. La liste des pièces, du mieux de ma mémoire était comme suit: Siberian Khatru, Heart of the Sunrise, Long Distance Runaround, The Fish, Soon, And You And I, suivi d'un entracte de 30 minutes.

La deuxième partie cosistait de Close to the Edge, puis le solo de guitare de clément avec Mood for a day, Leaves Of Green, Nous Sommes du Soleil, I've Seen All Good People et Starship Trooper. Ils ont complété avec Roundabout pour le rappel.


cliquez sur les images ci-dessus pour une plus grande image. Photos ©2011 Robert Dansereau

Clément était impeccable et versatile aux guitares, avec une interprétation parfaite de Mood for a Day. Charles s'est très bien démarqué avec sa voix limpide, tout à fait au point avec ses interprétations chaleureuses des vieux classiques de Yes. Simon était excellent avec son jeu habile sur ses Kurzweil PCX-3 et Hammond SX-1, il aurait mérité d'être un peu plus haut dans le mix sonore. Pierre était comme lui-même, tout simplement saisissant, un batteur de première classe, et Richard nous a épaté avec son jeu magistral et ses lignes de basse méchantes et écorchantes sur sa bonne vieille Ricky!

Close to the Edge est à Yes ce que The Musical Box est à Genesis, tout simplement. Ce groupe mérite de jouer dans les grands auditoriums et d'aller en tournée, mais j'imagine que ça n'est pas facile quand le groupe auquel vous faites hommage vous emprunte vos membres à long terme!



ARCHIVES PROGMONTRÉAL

» NOUVELLES : 200520062007200820092010201120122013

» REVUES DE CONCERT : 2004200520062007200820092010201120122013

PROGMONTRÉAL ENGLISH VERSION


Ce site est hébergé par dbn.ca

PROGMONTRÉAL VERSION MOBILE

» ACTUALITÉS
» HORAIRES DE SPECTACLES
» REVUES DE CDs ET DVDs
» REVUES DE CONCERTS
» PHOTOS DE CONCERTS
» ENTREVUES
» CONCOURS
» MARCHANDISE
» LISTES TOP TEN
» SOUVENIRS
» LIENS UTILES

TÉLÉCHARGEMENTS

» AFFICHES FMPM (en format pdf - 11"x17") :
2006200720082009

POUR NOUS REJOINDRE : bob@progmontreal.com

SITES PARTENAIRES :
» fmpm.net
» dbn.ca
» unicorndigital.com
» progquebec.com



©2005-2013 ProgMontréal - Robert Dansereau - Tous Droits Réservés - All Rights Reserved